Des légumes

par delprat

Ca existe les légumes ?

201011252152.jpg

D.Parker

Pendant que cuit une petite soupe.

Parfois je me demande si c’est moi qui suis aveugle ou les autres, et comment on-les gens-des groupes de gens au même moment/ peuvent s’émerveiller de certaines choses sans en voir les mécanismes les plus grossiers, les principes les plus simplistes.

Je ressens ça souvent dans les expositions où je m’étonne de propos souvent spectaculaires mais à mon goût primaires et « corrects  » sous des airs de provocation.

Puis il y a le pathos, insupportable à mes yeux; La douleur affichée, épaisse comme une touffe de cheveux qui ne vous appartient pas, une sueur épaisse sur le front d’un inconnu.

Dois lire Hymne à la haine de Dorothy Parker. Ca m’irait en ce moment.

Hymnes à la haine (The hate verses), poèmes, préface de Benoîte Groult, Paris, Phébus, 2002.


« Je suis la gantière

Je suis le bottier..

Oui tel est mon métier »



« Je hais les femmes elles me portent sur les nerfs… » » Dorothy Parker ( cette semaine Micro fictions de France Culture )

« Je hais le Théâtre . Il mord sur mon temps de sommeil » Dorothy Parker

Publicités