VLADIMIR UMANETS EST UN CON, UN NOC

par delprat

Réponse à C’est quoi ça.

Ce sont des fragments du crâne de Percy Shelley.

Simon Hantai

Petit déjeuner au coin avec J. Papotages sur tout. Observations des gens qui passent: Le petit homme au pantalon bleu de travail, la femme assise avec son kilo de cheveux sur la tête, l’autre petit homme au parapluie mauve pâle: On dirait une elfe de gravure anglaise sous une fleur .<oui ce parapluie sans forme ressemble à un assemblage de pétales.

Hop au tennis….

Sur le site du Monde.fr dans Libé aujourd’hui…

VLADIMIR UMANETS EST UN CON. Ce n’est pas le titre mais c’est moi qui le dis.

Vladimir Concon fait le malin en écrivant des conneries sur une oeuvre de Rothko.C’est un artiste. C’est désolant, morale mise à part, respect d’une oeuvre mise à part ( si l’on ne veut pas voir Rothko , on l’évite…), oui c’est désolant de se sentir si petit, si rien , si rien du tout, si inexistant, qu’il faille agir de la sorte. Ca me désole/ Bien évidemment ce n’est pas une nouveauté, mais qu’une énergie se concentre pour ce type d’acte , alors là… De plus il ferait bien, Vladimir Zero le Cucu,  de foutre la paix à Marcel Duchamp. Tout le monde d’ailleurs le devrait .

« Le jeune homme avait lui-même revendiqué quelques heures plus tôt auprès de médias britanniques la paternité du graffiti inscrit dans un coin de l’œuvre de Rothko, qui proclamait« Vladimir Umanets, une œuvre potentielle de Yellowisme ».  »

« Certains penseront que je suis fou ou que je suis un vandale, mais mon intention n’était pas de détruire (l’œuvre) et d’en faire baisser la valeur, ou de faire une folie », a-t-il expliqué, selon le Daily Telegraph« Je ne suis pas un vandale, je suis un Yellowiste. Je crois en ce que je fais et je voudrais que les gens commencent à en parler, c’était comme une tribune. »Je pense que si quelqu’un restaure l’œuvre et enlève ma signature, la valeur de l’œuvre va baisser, mais après quelques années la valeur remontera grâce à ce que j’ai fait ».

« Il s’est comparé à l’artiste français Marcel Duchamp ». He ben…..

 

Publicités