Archives INA/ Jerphagnon

par delprat

Le film est plan-plan mais bon… Les plans de coupe ( la cime des arbres et le bleu du ciel) , les pages de livre qui tournent toute seules… Bon encore.

Le Louvre… Allez…

Je reviens en arrière quand je crois reconnaitre Brigitte Benderiter ( elle n’est plus là pour me dire que j’orthographie mal son nom).

Et c’est elle. Brigitte Benderitter avec deux T. Disparue en 2007.

Oui Brigitte avec qui ça avait chauffé un peu quand on s’est rencontrées chez Maeght parce que je lui avait demandé ce que voulait dire  » hyper bookée ». Elle l’était.

Je n’avais pas cherché plus loin. Erreur.

On se voyait avec plaisir mais de façon trop superficielle. Professionnelle .

Elle m’avait emmenée au Ritz ou j’avais détesté des ravioles chichi à la menthe, avant l’émission de Pivot!!!Je devais avoir la trouille.

Puis elle était partie chez Gallimard.

Je l’ai donc ratée. Sauf pour sa sortie à l’Eglise Saint-Thomas d’Aquin.

Mais on voit Jerphagnon, ce personnage d’un autre temps ( physiquement on l’imagine d’avantage dans La recherche qu’ailleurs… ) en chair et en os.

J’aime sa manière de parler précise, , parfois trainante. Le parler de la province … Bordeaux en l’occurrence.(FAUX, la province n’a rien à voir là -dedans me dis-je ce matin. Mais une éducation d’un autre temps plus proche du 19eme que de nous. Ou langage et élégance vont de pair « naturellement », concision et richesse de vocabulaire)

Il est brillant, passionné, curieux. Je préfère l’entendre dans « A voix nue » que l’on peut choper sur France Culture.

Le plan où il joue de l’orgue est très amusant.

Mais la radio , c’est mieux.

Vincent vient pour me rendre le Aby Warburg et l’image  en mouvement, mais refuse mon verre de vin blanc, car il est deux étages en dessous, à la bière. Quelques mots échangés, Jerphagnon, l’air du temps, les Gender studies dans son domaine qu’est l’archéologie Egyptienne au CNRS.

Attention ce qui suit est super mal écrit..; Heu…

J’aime parler direct, ne rien dire de l’ environnement. Je veux dire par là , ne pas décrire ou détailler, comme dans certains diners mondains ( ou dîners en ville sans être mondains), le machin au mur, le livre posé.

Que l’on soit sur le trottoir ou bien dans un igloo, ou à Versailles, peu importe.On attaque direct. Paf. Ci et ça. Et ça encore….

C’est pour cela qu’aller dîner chez les gens m’ennuie souvent. Because la conversation.

R. a la crève et peut-être un peu de fièvre. Suis allée le prendre en voiture à la sortie du théâtre.

Il fait une douceur incroyable. Chaud , presque.

Ca y est . j’ai enfin fini le Monument. Ouf. A chaque fois il y avait un petit machin que je n’avais pas vu. Hop. Demain au labo pour DVD.

Bien contente de n’avoir pas mis les pieds à la Fiac.

Cette image est sans rapport avec ce qui précède évidemment.

Publicités