Pendant les rendus

par delprat

Je dérushe ES

Ce qui me fait sourire en écoutant certains enregistrements avec Edith, c’est l’absolue inutilité de ce que l’on fait. On cherche des livres que l’on ne trouve pas, on suit des gens qui n’ont absolument rien de particulier. Et elle, a comme obsession la disparition et l’effacement.

A un moment donné dans « sa pièce », Elle chuchote pour ne pas déranger G.A qui travaille au dessus.Comme on ne peut rien faire je suggère de jouer au ballon. Dit comme ça c’est pas drôle mais sur l’enregistrement oui.

Sur l’enregistrement du carnet orange il y a Claude Regy ( Interieurs Maeterlinck)

Un journal à deux

Le silence

Les porteurs de texte

Le moscophore ( hou comme je l’ai dessiné aux Beaux Arts d’Amiens celui-là, au cours du soir  de Mademoiselle Bouchet (z))

Capture d’écran 2013-01-14 à 15.04.50

Publicités