Temps doux

par delprat

Hier il faisait si beau. Me sentais bien et avais envie de lire. Ce que j’ai fait tranquillement.

Je repense à l’instant au Neveu de Wittgenstein et à l’image du jardin de l’hôpital. D’un côté l’hôpital psychiatrique, de l’autre celui où l’on soigne les poumons. Le jardin aux écureuils qui sautent sur l’herbe afin d’attraper les mouchoirs blancs des malades. Cela m’a fait penser au texte de J. Et d’ailleurs c’est lui qui m’a rappelé ce thomas B. que finalement je n’avais jamais lu.

Donc hier c’était Nabokov. Je ne sais pas pourquoi je ne l’ai jamais vraiment  lu. Commencé Feux pales ( au pluriel ou au singulier) et puis…

Et puis AB qui me parle de cette merveille qu’est Pnine.

Je viens -en me préparant un café et en feuilletant une revue de découvrir une chose immonde sur le site carrieres-lumieres.com ( je ne mets pas le lien c »est trop hideux ). Il s’agit de projections ( L’art en XXL):  » Spectacle Gauguin ; Van Gogh, les peintres de la couleur », dans les carrières des Baux de Provence. C’est abominable

On est loin des ces intenses images de Maria Casares et François Perier!!!!

title Jean Cocteau Testament of Orpheus DVD Review

AM m’envoie une photo d’elle avec un dauphin!!!

Hop!

Tennis…

Publicités