De Strauss à la terrine de lièvre en passant par la rue du Louvre

par delprat

baiser du tueur Kubrick6

S. Kubrick – Le Baiser du Tueur – La Cinémathèque française

 

Après Liberace ( qui n’est sans doute pas un grand film-dommage-mais que j’ai eu plaisir à voir ( tout y est un peu superficiel, le personnage de la mère raté complètement.. Un peu poncif tel qu’on pouvait s’y attendre,( mais j’espérais le contraire ). Matt Damon qui ne m’a jamais intéressé est vraiment bien et Douglas aussi.

J’ai eu tout d’abord comme un sentiment d’ennui, de lenteur… Disons que je n’en suis pas sortie hystérique ( mais touchée c’est certain ). On ne voit pas grand chose des shows. J’espérais d’avantage de reconstitutions même si la plus belle fut dans doute celle d’U, un soir en tablier de quincailler.

Je n’avais jamais entendu parler de Liberace et il nous a, ce soir là fait toute la scène du lever-champagne-touche de pianos-piscine et ce jusqu’au manteau de fourrure, Rolls et arrivée sur scène. On avait beaucoup ri et moi le lendemain j’ai passé des heures à regarder des archives.

Une bière avec U. et T2P puis un taxi. Le chauffeur massif écoute des valses et je suis propulsée à Prague ou à Vienne dans les cafés fin de siècle. C’est agréable. Il engage la conversation: La musique, tout ce qu’on ignore, les chefs d’orchestre… Moi je lui parle du Palast Orchestra et de Max Raabe, des chants liturgiques, de Celibidache. Il me parle d’Epidaure et de son voyage organisé puis de la terrine….Mais comment arrive t’elle cette terrine???

Ah oui, je ne sais pas pourquoi j’en suis au secret du vernis des Stradivarius, à l’ambre etc….

C’est là que déboule le lièvre: Catégorie « secrets perdus à jamais ».

—Mon père ajoutait-il du veau ou du porc mais en qu’elle quantité??? Du Thym ou du romarin??? Mystère…. Il m’a toujours dit qu’il me montrerait, mais bien sur le temps passe et puis c’est trop tard, vous comprenez. Il a emporté son secret avec lui. Et ma mère niveau cuisine, c’était pour ainsi dire zéro. Elle a essayé pourtant….

—La terrine de lièvre-rien que dans parler hum… la terrine de lièvre c’est ma madeleine de qui vous savez, ajoute -il. Neuf euros dix.

—Rendez moi sur onze.

Publicités