U-Buzz ROI

par delprat

Capture d’écran 2013-10-24 à 14.05.05

Je suis dans une humeur exécrable. Et je pense que c’est la FIAC qui en est responsable. Bien évidemment comme je le disais à C.  » Ce n’est pas la guerre… ou l’usine « ( Quoique…) Mais on rêve soudain de sapins et de neige dans ces allées où il n’est question que d’argent. Vieille lune que tout cela!!!

Comme on dit  » ça ne date pas d’hier »… Mais quand même , ce qui date d’il n’y a pas longtemps, avant-hier disons,  c’est cette présence collante de l’argent. On sent ici la tension de qui veut posséder. On entend le mot buzz. Et quand on va voir ce buzz on trouve des gens plongés dans des ordis et affalés sur une peau de banane géante et rembourrée.

Ca me rend assez triste je dois dire. Et ce n’est pas Nuccio Ordine  et Abraham Flexner encore moins!!! qui me contrediront.

 nuccio

Vaste et vieux débat que celui-ci. De Socrate à Leopardi, d’Italo Calvino …

Et puis , je n’ai pas encore vu le film «  la Ruée vers l’art » ( irai-je???),  tout cela prête le flanc à bien des moqueries et il est assez souvent difficile de défendre des positions dignes des Précieuses Ridicules.

Et il est toujours facile de caricaturer grassement des situations qu’on ne connait pas vraiment. Enfin , qu’on ne connait pas…????

Je lisais en me gondolant un texte justifiant une oeuvre. Je ne sais plus qui était l’artiste ( c’était chez Templon ) mais ces lignes désopilantes de bêtise, ou tristes à mourir démasquaient la nécessité d’un savoir bête et prétentieux, d’une justification permanente.

On doit faire parceque socialement, parceque politiquement, parceque…. le Coran, Lampedusa, Leonarda, Marine Le Pen, les Roms, DSK, la Grèce, Nord-Sud, réchauffement climatique, coca Cola, obésité,  ….

Mierda! dirais-je en espagnol ( je repense à mon père qui disait ça, un truc dans le genre, ah non, il disait c’était un Espagnol de l’armée en déroute qui se trainait.. sur le bord de la route, dès qu’on parlait d’Espagne. Il nous saoulait avec ça et ça énervait ma mère!!!!). Je souris à ce souvenir.

Bref.

Plus sérieusement, alors que je sortais du labo et reprenais mon vélo, chassant C.A pour une bière et ne le trouvant pas, C. m’appelle et vue la conversation et pour éviter une chute, je marche tenant le vélo. M’arrête, repars, il pleut quelques gouttes. j’atterris sur un muret où je décide de m’assoir, adossée à la grille du jardin en bas de Montmartre , juste en face du Marché saint Pierre. Je suis dans le noir et nous parlons de peinture et soudain, je pense, hum, qu’est ce que c’est hum….C’est agréable… Mon scan olfactif a détecté un parfum de lavande…. Ici???? Et bien oui. Je me tourne et vois des touffes de lavande grisâtres . Ca m’émerveille de sentir là et à ce moment-là de la lavande.

Petit plaisir. Je suis bien contente et vais seule boire cette bière aux Artistes en filmant le carrefour, ces autocars, passants sans tête etc…

Capture d’écran 2013-10-24 à 13.48.12

Suis repassée à A. pour terminer la peinture inspirée du portrait corrompu. Je note, invente tout un bazar autour de la peinture, comment la montrer etc…

Capture d’écran 2013-10-24 à 13.53.52

Cahier Rouge flou 2013

Oui donc, je ne parviens pas vraiment à regarder ce qui est présenté sauf comme toujours un roto-relief qui m’attire comme une mouche, et divers belles oeuvres ici et là.