remonter le temps

par delprat

1474623_700277086658463_2061416032_n

Métro. Une fille est enceinte jusqu’aux yeux et demande le strapontin à une fille debout qui lui refuse. Je ne comprends pas tout de suite. Quand je capte, je dis:  » Yen a un de vous deux qui va offrir sa place rapido ». C’est un homme le nez dans ses SMS ou jeu à la con qui s’exécute. L’autre fille ne bouge pas. Aucune expression. La fille enceinte n’en revient pas et moi non plus.

Je dis « C’est chacun pour sa gueule, ce genre?  » Elle m’ignore. L’autre me remercie. Pffff… Bref.

Un verre bien mérité avec V. à Pyrénées en sortant de chez C. Je laisse mon vélo à Hôtel de Ville et on se retrouve à Belleville. Trop bondés les bars donc on grimpe. J’aime beaucoup ce café, juste à Pyrénées ni bobo, ni Arty , mais mélangé. Ne sais plus son nom… L’Aubrac ou un truc dans le genre Non.?

Galerie et avant,

Maison. et avant,

Taxis pour rentrer du Bd Haussmann où j’ai brillamment passé mon premier IRM. Dernier j’espère.

Capture d’écran 2013-12-21 à 12.07.45

Un paquet de temps que ça m’angoisse moyen car on m’avait dit que pour les cervicales, pas de tube. J’avais en plus la trouille car « on ne sait jamais » les maux de crâne, etc. Et J. qui vient de se faire ouvrir le sien, et le polar Finlandais où il est question d’un tumeur héréditaire. Que des trucs marrants. Donc, j’ai trainé pour le RV puis décidé qu’il fallait. Je ne suis pas du genre warrior. R. m’a accompagnée . C’était gentil, mais je crois qu’on doit être seul pour ces machins.

Bref.  » Entrez… Du métal etc ? Non ?… » Moi j’ai rempli le papier. « Etes vous angoissée dans un ascenseur??? etc. « 

—OUI

Au garçon de la cabine j’ai dit que j’avais la trouille et qu’heureusement je n’aurai pas tout le corps dans le tube. El tubo!! Si, si me dit-il … Jusqu’aux genoux mais vous verrez on voit clair. Il faut surtout que vous ne pensiez pas à un cercueil! Merci boy! Justement je n’y avais pas pensé du tout. J’étais restée au rayon cosmonaute, exercices NASA, trucs bien hard mais dans du blanc. Là c’était vrai.

J’attends, sors un livre, ne vois rien. Entreprends de respirer – souffler.Dans combien de temps vont ils venir.?

Je balise. Un ou deux SMS. On y va. Oh merde le tube. Je suis morte de peur car j’ignore absolument quelle sera ou seront mes réactions. En plus on me met la tête dans un machin et on « me cale ». Puis Bizzzzzzz le chariot glisse. J’ai une poire à la main en cas de panique. Je suis raide comme une planche et ferme tout de suite les yeux . ( A un moment je cligne pour voir mais je referme illico car le blanc c’est pire, et tenter de regarder ses pieds qui sont à l’extérieur, c’est trop l’appel de la vraie vie au grand air.) J’essaie tout d’abord de réguler mon rythme cardiaque. Mon coeur y va de bon coeur , c’est le cas de le dire…J’ai la main gauche crispée sur la ceinture de mon pantalon, comme si on aller me le voler. Je m’accroche aux branches. L’autre main tient la poire. J’ai un peu chaud. Silence. J’entends mal avec les machins dans les oreilles ce que dit la fille enfuie sur une autre planète.

Le silence c’est terrible et l’horrible bruit fort, c’est mieux.

Alors, je monte sur mon vélo,( je prends le VTT ) je commence à pédaler, traverse le bois, regarde le cheval à gauche dans le pré. J’essaie de continuer cette sorte d’hypnose qui ne marche pas trop mal. Je sens mes mâchoires se serrer. Quand je déglutis, ça fait bip. J’essaie autre chose: à savoir la liste des noms de chats de G. au Repenti. Noms qui nous font mourir de rire et qu’on énumère à toute vitesse avec C. en se gondolant:

— »Minette, Choupette, Angorette, Minette mémére, Rourou,  et j’en passe.

Je ne m’en souviens plus bien et reviens au vélo. J’entends: Prochaine session 2mn. Je rêve de sortir de ce truc. SOR-TIR est déjà une victoire. Mais j’entends  » C’est parfait « . Je ne bouge pas un poil. Pas un mm. Je respire, pense que c’est l’été , que je suis dans le jardin allongée dans la nuit et que je regarde les étoiles. Ca marche pas mal ça. Encore une session, je ne sais plus, puis on m’annonce la dernière et là j’ai envie de foncer dehors. Puis Biiiiizzz. Ouvrez lez yeux Madame delprat, c’est fini… Oh putain. J’ai réussi. Moi! Moi, j’ai réussi ce machin… Je me lève, j’ai très soif, je ne sais pas ce que je dis et mas jambes tremblent.15mn à l’aise l’examen… C’est court sur un ordi, et là…

Je ne sais pas du tout ce que l’on me dit. Resultats. Couloir. Bon 20 mn de trouille maintenant. Creuvée. Bilan, rien de malin, artrose cervicale qui irradie bref, on fera avec… yes , Yes, Je suis vidée. Mais je n’ai rien. Emoji et smiley.