FB

par delprat

Je me demandais à quoi au juste cela servait fb? Et pourquoi c’était si addictif, pourquoi on avait besoin de « réaction » des autres. Mystère. Sommes-nous si perdus avec nos manies d’images et de collections qui définissent ( définiraient ) notre portrait.

Je ne choisis que des images que j’aime. Pas de texte. J’ai horreur de ça, les textes sur Fb, sauf quand c’est le traducteur Marcovitch qui s’exprime. Sinon c’est indigent bien souvent. Les blogs ce n’est peut-être pas terrible, mais à côté c’est la Pléiade. Il y a des mecs qui écrivent sérieusement sur les livres. Il font ça consciencieusement. C’est agréable. Mais il y en a des wagons. Des wagons de blogs qui traitent de wagons de sujets.

Je me creuse la tête. Hum. Cette famille d’images, de d’Artagnan ( ou tout au moins mousquetaire, en passant par Nabokov dont je n’ai lu que Lolita et mon préféré Pnine que m’a conseillé AB ), de mon dessin d’arlequin que j’associe à Cecil Beaton, des clés de l’armoire à une page de David B.,le jardin, des masques noirs… C’est quoi et à nouveau: Qu’est-ce que je fais.

Et comment le montrer. En fait je voudrais que les expositions ne soient ni plus ni moins que « ça ». Puisque « ça » me semble le plus vivant. Et la peinture est ce qui , au fond est le plus satisfaisant. Je ne parle pas du résultat mais de la qualité du temps passé à peindre. C’est la seule chose vraiment captivante, ennuyeuse, passionnante, décourageante presque toujours. Mais ça existe.

Capture d’écran 2013-12-26 à 13.59.38

J’ai découvert en allant voir l’exposition Perret….( L’escalier du conseil économique est social est magnifique) ( ils auraient pu s’abstenir de mettre la tête de Perret en grand comme dans une fois exposition… )

Tiens d’ailleurs « Foire – exposition » est un nom pas si mal. Quelquefois on a une proportion qui varie de 100 pour la foire à 0 pour l’exposition d’ailleurs…Heu donc oui la barque en béton armé. Héhé , du Musée de Brignoles. Depuis le temps que je vais à 30 km de Brignoles, je n’ai jamais visité son musée. J’ignore tout de ce qu’il renferme. Donc j’ai découvert:« Joseph Lambot fut le père du ciment armé, son invention sera brevetée en 1855. Pour expérimenter sa géniale combinaison, fer et ciment, notre inventeur eut recours aux idées les plus surprenantes. C’est ainsi qu’il exécuta entre autres, deux barques en ciment armé, que l’on vit flotter en 1848 sur les rives de l’étang qui se trouvait dans sa propriété de Miraval. »

EPSON DSC picture

Il y a des belles maquettes dans l’expo et … la fameuse barque. Je n’ai pas bien compris l’horrible tapis turquoise qui fait office de tapis rouge à l’entrée. Et je trouve l’expo un peu tassée et un peu moche dans le noir. Avec le chapitrage en grosses lettres. Moi qui ai vécu tout près de la tour Perret je pense que son oeuvre est réellement passionnante mais que le Havre ou Amiens sous la pluie c’est une autre affaire.

Bon, oui. Faire des expositions, il faut que ce soit amusant. Celle avec Jonathan me plaisait. Pensée , puis montée rapido en une journée . Hop. On monte, on range. C’est fini:

1471980550

Capture d’écran 2013-12-26 à 14.23.08

Ai commencé le livre Rebecca. Vu le film qui est un de mes préférés bien sur, mais jamais lu. C’est C qui me l’a offert. Un dictionnaire aussi de la Méchanceté offert par J. Miam. J’aime beaucoup l’idée. Encore une fois alors que je fixe sur l’étagère »Mémoires d’un somnambule  » je me vois incapable d’en parler. Ca me désespère ces histoires de livres « lus  » et… plus rien…