Hamlet à Amiens

par delprat

Ce matin je me suis empressée de remercier M.T . En effet cette visite nocturne de JL avec son estafette de déménagement contenant les affaires d’Amiens était bienvenue. Le camion était plein, il avait roulé toute la nuit, et quand mal rasé il a ouvert les portes arrière un matelas est tombé. L’affaire s’est arrêtée là. Je ne sais pas la suite. Et alors que je racontais cela, j’ai repensé que dans la chambre bleue il y avait une affiche de Hamlet avec JL dessus. Je ne la trouve nulle part .

Jean-Louis Trintignant Plays Hamlet

Elle est quand même magnifique cette photo.

Bon …

Hier matin re-départ pour Amiens. Encore du retard et altercation comme on dit avec le contrôleur. Je lui dit qu’il devrait avoir honte de me demander mon billet, vu ces retards et le froid de canard dans le compartiment. Il me menace d’outrage à agent etc…

Dernière visite à la maison, derniers trucs à ramasser. Tout est parti sauf le piano intransportable.

C. est là et filme. J’emballe « l’armoire » dans du bulle. Je tourne,vire. Puis je fais un dernier tour au jardin, et la douceur du sol recouvert de mousse me font , comment dire, « du bien ». On s’enfonce doucement dans ce qui reste d’une pelouse. Il n’y a pas plus à dire.

La veille un des battants du grand portail vert et tombé. Ce matin c’est un battant de l’autre portail.

14h. Le notaire . Dans une pièce mes frères et moi-modèle Corleone en péril, de l’autre ma soeur. Je ne le savais pas. C’est d’une absurdité ces trucs.

Bon, voilà. C’est terminé. L’armoire est dans le coffre. Je passe à Arg. et décharge en râlant car évidemment une voiture bouche l’accès.

Je commande trois films de Mario Bava et ce matin j’achète 3 pollars de Lehane.

Beethoven

Capture d’écran 2013-12-29 à 19.03.42