CHINOIS

par delprat

Capture d’écran 2014-07-23 à 14.35.21

C’est quand meme de l’ordre du supplice (enfin bon… oui , je sais , mais…c’est une façon de parler   )la nécessité de peindre. J’y vais à reculons c’est le moins que l’on puisse dire. Là. Là , maintenant je dois y aller. Mais j’angoisse à l’idée de voir ce qui est derrière la porte. Et il suffirait de laisser tomber, mais si je laisse tomber je suis de mauvaise humeur. C’est Compliqué ». La chaleur n’est pas très engageante. Pfff.

 

Grrr. Horrible. A m’endormir tellement ça m’ennuie de peindre. mais si je ne le fais pas ce sera pire plus tard…