Dimanche comme un dimanche

par delprat

Mardi / Bozar

Mercredi journée noire qui se termine bien . R me pousse à sortir moi qui suis prostrée et je file à la galerie Allen qui vient d’ouvrir (Jean-Pierre Bertrand ). Je retrouve des « anciens » de Cergy. C’est sympa.

Je redémarre.

Jeudi Argenteuil. Peinture.Ca me semble délicieux. Le rêve. l’idéal. L’ile déserte. Ne pas parler. Je déroule la « voix d’Edith » et décide de m’y attaquer. Telle quelle l’impression est pauvre et le haut ( fichier FCP) un peu mou. Je décide d’essayer. Je risque peu au fond même si cette impression que j’avais prévue pour MABA coute une blinde. C’est plutôt cette peur de râter qui est là.

Vendredi Maison Rouge. exposition vraiment belle. Pas vu le bas. ES regarde tout très attentivement.

Samedi ?Tennis en extérieur.  Sieste… FCP

Le soir diner avec Guy chez A et JM. Je rentre à 3h et tennis le lendemain.

Dimanche / tennis

Sur la place Saint-Sulpice il y avait une sorte d’exposition de sculpture dont je ne parlerai même pas. Les gens photographient sans sélection. La fontaine, ces « sculptures ».On est passés par la rue des Canettes. On est passés devant chez Georges. Je n’étais pas rentrée là depuis les beaux-arts je crois. Un soir avec L.

Le garçon devant salue Roger. Blabla. Venez dire bonjour à ma mère ça lui fera plaisir.

Rien n’a changé. Rien . Et rien n’a changé depuis Adamov le sans-chaussettes, Artaud, De Richaud « il s’asseyait là-bas… », Odilon et Céleste qui n’avaient que la rue à traverser pour venir de l’hôtel .( Odilon chauffeur de Proust et Céleste servante je crois ).

Moment incroyable passé là. Histoires, anecdotes. Les deux personnes au bar sont bouche-bée. R. dit de mémoire des passages des « Reliques »,  récit de la bulle de verre contenant un « Han ».

Blondin. A ce moment ES m’envoie un SMS. Je parle de l’enregistrement où elle déchiffre Adamov justement et les papiers qu’elle a de lui…

Moi je n’ai lu que la barrette rouge je crois. Magnifique atmosphère . Bunuel devait le tourner…

Puis on marche vers le Flore. Assis au fond on grignote les chips. Il fait trop chaud. Etouffant.