LES SIGNES

par delprat

Capture d’écran 2014-12-17 à 15.51.28

Et encore un export après les corrections cette nuit avec Camille qui sortait du travail la pauvre.

 2h 07. 8 de moins c’est déjà ça. Du coup j’ai refait plus ou moins le passage Palestine.

Dans le train pour Argenteuil, le destin qui n’est pas Jean Vilar, m’a indiqué ou plutôt me rappelle que j’ai rendez-vous chez l’ophtalmo dans quelques heures. Ce genre de signe est plus efficace qu’un rappel d’alarme et plus poétique aussi. Mais tout cela ne nous dit pas ce que fait cette femme. Pas compris .

Bon , changer de lunettes= dollars. Tout tombe en même temps. La maison des Artistes, ceci , cela.

Capture d’écran 2014-12-17 à 15.44.10

Au rayon destin je préfère la dame à cette rencontre avec un dormeur de rue dans son mausolée. Si j’étais architecte je m’interrogerais sur l’habitat à venir.

Capture d’écran 2014-12-17 à 15.49.14

Lundi soir je suis allée voir jouer les étudiants de Erick  tous dans des scènes de Pinter.Cela donnait une belle mise en scène générale et l’exercice n’est pas facile. Avoir une unité malgré quelques 12 ou 14 extraits et des acteurs tout frais…. 2h 40 et pas l’ombre d’un ennui. Erick les a si bien dirigés que grosso-modo ils sont tous bons. Disons qu’il n’y a pas le ou la catastrophe qu’on peut attendre et qui somme toute est normale. Il y a des bons. Il y a des mauvais. Il y aura des bons et des mauvais.

C’était de grande qualité et il s’est tapé un travail insensé. Ils ont drôlement de la chance chez Perimoni de l’avoir comme professeur.

J’étais vraiment en colère car les « copains » de cours ne peuvent pas s’empêcher de pouffer quand un de leur pote entre en scène ou dit quelque chose que je ne peux pas qualifier.

Quand un pote ne dit rien de spécial surtout, ou quand il se trompe. Les mecs battent des mains comme des pingouins un peu concons, des amateurs qu’ils seront toujours s’ils ne comprennent pas la solennité du travail et la différence entre Rire et Chansons et le théâtre. Entre cours et spectacle, entre public et complaisances familiales et amicales.

Ca fout en l’air la concentration, dérange ceux qui passent. C’est irrespectueux et surtout très bête. Je trouve que c’est grave. Au moment où il faudrait se prendre au sérieux ( au bon moment je veux dire, au moment où il faut car qui dit vrai acteur dit vrai spectateur), ils s’esclaffent comme si tout cela était une blague, du cirque. Une fête de fin d’année.

—C’était trop  cool, tu étais super… Merveilleux .

Et voilà les premiers tics de l’hypocrisie du métier… Plus tard chacun selon ses  ( déjà ) désespoirs et ( déjà ) aigreurs ou (déjà) jalousie sortira les dents.

Quelqu’un se reconnait?

Heureusement que le travail d’Erick était puissant sinon…

Bravo Erick pour ta rigueur, ta disponibilité et ta … générosité…

Après et seule un petit verre au coin et papotage avec B2B, mon noble personnel. Mon descendant royal à moi. Il est drôle. On dirait un enfant.

Capture d’écran 2014-12-17 à 15.45.24

Là on ne voit pas le bouton du haut en or ( il a décousu les autres pour ne pas se faire attaquer. Les bagues en diamant, le bracelet or. Il dit que sa fourrure est trop lourde!!!

J’aimerais bien le filmer et aller chez lui. J’y vais à pas de mouche…