Les écureuils et les mouchoirs blancs

par delprat

Capture d’écran 2014-12-28 à 10.22.07

J’ai terminé ce matin la relecture du Neveu de Wittgenstein et c’est vraiment un livre magnifique. Le personnage de Paul est si finement tracé qu’il est assis dans la pièce où je lis et me regarde d’un air un peu hagard, dans son habit fait sur mesure. Il n’a pas encore fait irruption dans la bijouterie de son frère pour y exiger « la perle ». Comme de tous les livres que je lis, il ne m’était resté que peu de choses. Surtout j’avais été frappée par la description du jardin de l’hôpital. Les  écureuils et les mouchoirs blancs.