FIRST OF 2015

par delprat

Capture d’écran 2015-01-01 à 19.59.25

burroughs_1688979c

 

L’un des derniers à nous avoir vus hier soir vers 23h fut B2B et son épingle à cravate en perle.

Fuyant tout réveillon et téléphone bien coupé, nous avons décidé ( puisque finalement on ne partait pas…) d’aller voir le spectacle de Sebastien. J’ai eu un peu peur au début car cela démarre lentement, mais la partie « theatre de boulevard » est désopilante et excessive comme il le faut: Etagères qui tombent quand on raccroche le téléphone blanc, femme abat jour qui bute dans les meubles, décor très drôle dans le genre épouvantable. Boa et talons évidemment.On est allés l’embrasser puis en rentrant on s’est arrêtés aux artistes. Ce qui est drôle c’est le mélange des genres: touristes, habitué(e)s ( les deux dames qu’on y voit souvent et toujours à la même table { la même que R. mais à des horaires différents } et qui hier avaient sort les brillants de fête qui donnaient à l’atmosphère un parfum de province désuet.

On s’est mis au bar pour un verre et salué les patrons et garçons bien affairés. l’homme qui n’a qu’un oeil était là et celui coiffé à la stone comme dans les années 70.R. les a invités à boire un verre et bonne année et bonne année et la santé et tout. Est arrivé B2B, magnifique en souliers vernis. Escorté de son ami que je n’avais jamais vu, un type qui m’a fait penser à Olivier Debré ( dans mon esprit mais est-ce la réalité!!? )

Bref Burroughs m’a embrassée et j’ai serré respectueusement la main d’Olivier plutôt réservé. J’étais soudain d’humeur à aller embrasser aussi Michou à 50 mètres.

—On fait quoi? Restaurant viet?

— Nan, on rentre  manger les coquilles saint-jacques et les choux à la crème achetés en secours.

Sur le chemin , le monsieur sur le matelas devant la porte des livraisons de Carrefour, et qui est très prisée l’hiver à cause de la soufflerie chaude. —Bonne année à vous. C’est pas franchement facile à dire vu que le type va dormir là… R. Lui file 50 euros. Le type n’en revient pas et se lève pour l’embrasser et… laisser couler quelques larmes qu’il efface vite fait…

Quelques coups de fil et hop.

Aujourd’hui sortie pour acheter des bricoles et stop. Absolument aucun courage pour aller à l’hopital. Lecture de Borges. C’est vraiment bien ses conférences, pas de téléphone, et peu d’ordi ( regarder qui était Broussac, finir le dossier pour l’avocat-ce qui veut dire récupérer un maximum d’éléments, images sur des sites qui me barbent.)Regarder qui est Steven Cohen, combien coute un cutter chauffant, et des illustrations des livres de Jules Verne.

Il ne reste qu’une étoile dans le paquet! Délicieuses spécialités offertes par A. lorsque nous nous sommes vues près de la république. C’est un régal ces petites choses au gingembre je pense. Avec du thé une merveille.

Il faut d’ailleurs que je la remercie quant à ses indications pour les sous-titrages du film sur Nicole. Il faut y penser maintenant. Pas trouvé de chambre ou appart pour la fille de Klauss en Jnvier

Capture d’écran 2015-01-01 à 20.32.00

Capture d’écran 2015-01-01 à 20.22.12