Je me fais des potes

par delprat

Capture d’écran 2015-02-19 à 16.50.52

Sur la quai à 16h il n’y a jamais grand monde. Là un black , et un petit qui roule des mécaniques, allume une clope, taquine le grand, lui dit « qu’il suce des bites « , crache et recrache et me regarde et tourne autour de mon vélo. Il me fascine parce que je me dis qu’à 12 ou 13 ans, il est déjà cuit. C’est tracé. Il a du shit dans la main, il l’égraine.Ca le passionne déjà le shit: « J’vais tirer 3 barres de ton joint et jle tej, c’est dla caille ton shit… » Je ne sais pas ce qu’est « d »la caille » Bon. Et un molard de plus , et il tourne et il vire. Il y a de la mousse blanche de salive ici et là sur le quai. On peut le suivre à la trace. Je lui fais un grand sourire et ça l’étonne on dirait. Du coup il s’approche et me propose une taf. Puis il reste un peu, chante son rap-il a l’air défoncé- il lève la jambe comme à la boxe Thaï à côté d’un pépére qui ne sourcille même pas.

C’est certain qu’on est pas rue du Bac

Puis il partent en tête avec leurs bonnets, leur survêt . Le grand calme et lent. Le petit qui frétille et saute.

Finalement c’est moi qui me prend une prune de 50 euros. Pas de ticket comme d’habitude.

Je ris.

RV