« Serions-nous plus heureux sans les informations ? »

par delprat

… demande le Courrier international.

Nepal…

En allant au 104 je suis sidérée de voir toutes ces tentes sous le métro Jaures. Un vrai village. Dingue. La fois dernière ( quand ?-j’y passe assez souvent- il y avait des grands cartons.) Aujourd’hui combien sont-ils. Je m’arrête, 3 types souriants sont un selfie et des gosses se lèvent d’un campement de matelas sans toit. La densité est forte. Que faire.

Le dernier film de Godard est un pensum. J’en visionne 15 mn et je craque; j’ai envie de n’importe quoi, d’un bon pollar. Les images penchées ( j’avais écrit pensées, mais c’est pareil) me cassent les pieds. Bien sur Godard. mais bon. souhaitons qu’aucun étudiant ne voit celui-ci car il comprendrait mal pourquoi:  » Non, pas ça comme cà « .

Téchiné ( du coffret Cesar) image dégueu. On dirait une télé.

Je m’attaque à l’inventaire Maeght et ça m’ennuie mortellement de revoir les ektas. Un supplice.J’achète des classeurs.

Creuvée toujours. Analyses ce matin. On verra.

je cherche, je cherche . En plus une idée de film pour R. ou avec lui. Un personnage décadent et sophistiqué. Précieux. Où? Comment?

Penser à la maison, aux maisons, aux maquettes. Voir Petronella Oortman.