D’un côté le cheval, de l’autre le cavalier

par delprat

equestre2

J’ai insisté pour que O. ait la salle de dessin en échange de quoi il devait repeindre le sol. Alors que je suis bien tranquille à lire, un SMS du genre , c’est la merde. Je râle et prévois ce que je vais entendre Lundi.

Je ne comprends pas que ça puisse arriver.

Bref. Regardé »The best offer » de Tornatore, qui commence pas mal et s’alourdit puissamment au fur et à mesure. L’idée formidable de Vaucanson devient collante et insupportable le décor de la fin. Est-ce le film Peter Ibbetson de Hathaway qui donne le nom à l’héroïne agoraphobe et aussi la présence de la lourde grille ( si je me souviens bien, deux enfants jouaient de part et d’autre et à un moment Peter traverse la grille. Non?

Lu un peu Bolano . Je le lis lentement . Restée ici, à chercher je ne sais quoi, des portraits anonymes et équestres. Préparé la clé pour donner le film ( tiens aucune nouvelle de E.L. qui a le fichier depuis 1 mois et devait le regarder le lendemain. Pas un mot non plus. Sans doute ça l’a emmerdée. )

Réglé des machins genre PV et réexpédition de courrier, envoi de Bio etc.

Hier Tailleur pour Dames de Feydeau et j’avoue que c’es très bien foutu, drôle et classe. On est rentrés et on a mangé ce qu’on a trouvé à la maison;

Je serais curieuse de savoir ce que j’écris chaque année au même moment. Sans doute la même petite lassitude et tristesse de fin d’année.

Pas mal de choses la semaine prochaine. Le 15, 18, le 19, le 20… sans compter les ateliers ouverts et Lundi Mardi leur installation.

Et après plus rien pendant deux moi! Yes!