Weltanschauung

par delprat

tumblr_lxacq2MJjm1qkeepto1_1280

« Passer »derrière « la Montagne magique » ce n’est pas facile. J’aurais dû organiser un decrescendo si on peut dire.

Le livre de Toole me fait pouffer de rire parfois, m’ennuie un peu aussi. Mais ce gros personnage est hallucinant, fou, dégoutant! Son installation chez « les pantalons Levy « est un pur délire. Il me fait penser à celui que nous surnommions Big, avec J. quand j’étais à Cergy. C’est épouvantable. Qui pourrait interpréter de rôle? Ou un anonyme, ou Depardieu.

Je commande « Le village des damnés » et « Lettre du Kremlin ».

Chapitre 2

Au choix: ça pok ou ça chawatte ou ça renifle ou ça sniffe ou ça roucoule

Hier nous avons vu l’exposition Vigée Le Brun. Accueillis par une espèce d’odeur de roses. J’en étais narine en avant et palpitante – à regarder d’un oeil mauvais la dame de devant. A la soupçonner même. Ces effluves douçâtres m’évoquent une chambre funéraire ou réjouissance du genre, qui occultent la mort. L’autre jour d’ailleurs, alors que j’embrassais D. et m’incommodais de son parfum elle me demanda: Comment tu trouves? ( Car nous ne sommes jamais d’accord sur les parfums ). Je lui ai répondu avec un peu de gêne mais beaucoup de sincérité que , comment dire… je t’explique:

— »Ton manteau est violet foncé et m’évoque la couleur des rideaux dans la chambre de mes parents. Je ne peux pas voir cette couleur, sans y associer Freudement , l’armoire, la photo en communiante et autres éléments, dont la mort de ces mêmes parents. Ton parfum associé à cette couleur me glacent un peu. »

Sa mère à elle était morte la veille.

Bon,  Vigée Le Brun. Passée la bombe de roses ( création d’un parfumeur blabla et misère ), on s’engouffre dans des salles aux fonds colorés. C’est disons, intéressant historiquement, mais assez ennuyeux. J’ai l’impression de voir 100 fois la même chose. Qu’en dit EL?: Ah  Elle parle de ses  » acouphènes!!! »

Eh! Visez ça:

« L’installation olfactive et ornementale autour de la porte principale, intitulée « Voir et être vu », a été imaginée par Francis Kurkdjian et la scénographe Séverine Baehrel. Elle se compose de diffuseurs de parfum et d’un immense assemblage de miroirs ornés d’une frise de rosiers dorés. L’entrée et les premières salles de l’exposition sont ainsi baignées du dernier parfum de la Maison Francis Kurkdjian, A La Rose, qui a été inspiré par le portrait de Marie-Antoinette dit « à la rose » peint par Mme Vigée Le Brun en 1783. Cette rose douce et musquée accompagne à merveille les oeuvres exposées dans leur écrin mauve. »

( Mauve??? Qu’est ce que je disais !!!!)

Ah oui j’oubliais le plus drôle. Une alarme. On se bouche les oreilles. c’est drôle. Ces personnes d’un certain âge irritées, l’une se demandant si elle pourrait se faire rembourser. Soudain on entend par les haut-parleurs:

« Monsieur Lucifer est attendu dans le local Vannes Sol… Monsieur Lucifer est attendu dans le local Vannes Sol « 

Puis silence et de nouveau, l’horrible signal et:  » Fin du dossier Lucifer  » !!!

FBD