G.G

par delprat

1409966725034

psoas

Hier j’avais rendez-vous avec GG au café de la Mairie à 16h30 car l’autre jour comme si une mouche m’avait piquée je lui ai écrit et demandé s’il serait possible de l’enregistrer. Tu me parlerais des gens que tu as  connus et on ferait des sortes de portraits. C’est d’accord. Au café c’est difficile et nous avons un peu de mal à nous comprendre. Il y a du bruit et il ne saisit pas très bien tout ce que je dis. De plus, moi non plus je ne comprends pas toujours car sa voix est plus faible ; moins timbrée/  Bref. C’était un moment charmant et j’ai apprécié la cravate qu’il portait, cadeau que je lui fis…. il y a lurette. L’attention était agréable. Il a filé à L’expo Giorno et moi je suis passée rapido rapido aux Beaux-Arts.

Puis marché vers le carreau du Temple où J. jouait. On a passé un moment agréable.  (Je ne comprends pas pourquoi les gens arrivent au théâtre avec 15 ou 20 mn de retard.)

Ce matin, une étudiante est arrivée  vers les onze heures moins le quart. Je lui ai fait remarqué que l’heure c’est l’heure. Elle l’a mal pris et elle est repartie. Un comble.

Nuit difficile. Mal de dos terrible. Je suis comme un insecte sur sa carapace. Au théâtre c’était particulièrement pénible. Ce doit être le psoas. Si je bouge ça va mais dès que je suis immobile, la misère.