Suite

par delprat

 

m099486_5c77640_p

 

Dean Martin le matin c’est bien. Et ce mail d’un étudiant aussi.

Je regarde un film ( pour une fois qu’un film sur un peintre est regardable ) sur Eugène Leroy. Ce qui est fou c’est quand il regarde les livres et Cézanne et qu’il appuie aux quatre coins. Il dit aussi quand il est face à une difficulté: « J’ai de la misère  » . Le documentaire est bien. Je pense au chef d’oeuvre inconnu de Balzac. Et je me dis que c’est fou, fou, fou cette peinture. Je ne sais pas si je l’aime ou pas, mais ce n’est pas rien. J’ai détesté cela à un moment. Je ne suis pas non plus une inconditionnelle mais avoir vécu la peinture à ce point, ce n’est pas rien.

Qui est cette personne androgyne présente si souvent?

Je me demande comment il vit dans ce … je ne trouve pas de mot … dans cette pâte, dans cette lave. Décrire tout ce qui est autour de lui et qui semble envahi, recouvert, englouti,  métamorphosé en croute de peinture. C’est très bizarre et étouffant… C’est un gros bonhomme avec un drôle de chapeau-bonnet parfois.

Hop au tennis.( J’ai le mollet gauche totalement noir et douloureux car un rouleau de lino m’est tombé dessus . Ca fait mal et c’est horrible et en plus on dirait un tatouage)

Finalement on fait toujours la même chose!

J’ai rencontré un jeune aveugle que j’ai escorté dans les couloirs. Très beau. Il discerne un peu les couleurs. Je lui ai dit que sa canne et son mouvement incessant faisait penser à une antenne. Un jour, me raconte t’il, sa cousine ne l’avait pas prévenu quand il s’est trompé de pull et a mis un des siens, rose avec des oiseaux dorés. Il s’est vengé en lui collant du chewing-gum dans les cheveux. Là, il allait à la Chapelle porter de la bouffe à des réfugiés et parler arabe pour pratiquer puisqu’il est étudiant aux langues orientales. J’aime bien ces rencontres. Ca m’a rappelé l’autre, celle avec Sabrina B aveugle elle aussi.

 Les Tristes d’Ovide

Lettristes… Hahahaha

J’adore ne pas sortir le Dimanche quand il fait très beau… on dirait qu’il s’agit de gâchis.

!Hélène ! Comment allez-vous ?

Personnellement, je suis le lapin d’Alice.

Nous – étudiants des B-A – avons fait un vernissage au 44 rue bouret 75019, métro Jaurès, hier soir ,et l’expo s’intitule  » 100 dessins » .

 Je suis furieux, car peu de gens des B-A ont été prévenu..

Nous avons pensé à vous, et parlions justement de votre potentiel atelier personnel au B-A, en tant que « chef » !  Vous en pensez quoi ?