SUN GLASSES

par delprat

« Pourquoi faudrait- il que la parole appartienne à quelqu’un même si ce quelqu’un la prend. »

Deligny

 Capture d’écran 2016-05-06 à 09.41.37

Hier matin ; MR puis ARG. Puis beaux-arts pour évaluer les dessins du concours d’entrée. Oh lala. Beaucoup de trucs très moches.

Ma dernière lubie est de trouver MIDI-MINUIT FANTASTIQUE. Les deux tomes. Le premier, épuisé coûte une blinde( plus de 200-300 ) Le deuxième ça va. 60 euros.

Vu Le Voyeur de Michael Powell. C’est génial. Feuilleté Cartes et lignes d’erre/ traces du réseau de Deligny 1969-1979

Commencé à regarder  » Le moindre geste « 

Bonnes nouvelles de Jean.

Envie de faire et de ne rien faire. J’ai découvert que j’avais 60 UC à faire passer. Donc en 3 jours. Damned.

Je déteste les Ponts. J’ai l’impression d’être soumise à ce rythme ralenti et touristique.

Cette nuit, rêves et rêves. JJ Lebel est une sorte de Orson Welles. Sa maison est énorme , splendide, vide et calcinée. Elle est au bord d’un marais, communique avec une sorte de restaurant. On parle de sculptures et soudain JJ sort de sa poche un animal rose et minuscule qui coûte 25 000 euros. C’est une sorte de monstre carnassier, d’autant plus atroce qu’il est sans poils et petit.( c’est sans doute le lézard de Peeping Tom qui m’a frappée. C’est horrible cette scène ) Je mange une sorte de tarama bleuâtre. R. est là. Mais j’ai des problèmes de dos et ne trouve plus le nom du médecin chez qui je dois aller. Je monte des marches, monte des marches. Le dernier étage est particulièrement difficile d’accès. Une petite pièce et des pinceaux que je dois laver. Puis la façade de chez JJ avec un tas de terre immense comme une montagne. Je suis quelqu’un et dans l’obscurité on longe une sorte de piscine. C’est gigantesque. Je dois me laver les mains. On est derrière la place Clichy qui ne lui ressemble pas. Il y a un collectionneur. Des passages, des couloirs, la façade et dans l’obscurité – en hauteur une fille aux cheveux longs blonds et elle est nue. J’ai de la boue sur les Converse. Des filles nettoient les escaliers qui mènent à un chemin dans la forêt. Le plus beau est la façade calcinée.Tout cela a un côté Angkor étouffé par les racines géantes. J’ai vu , Avenue Trudaine, la porte calcinée du lycée et je me suis arrêtée. C’était très beau et me suis demandée si c’était de la déco, car ils avaient tourné là, quelques jours avant.

In Xanadu did Kubla Khan

Ah je ne savais pas que c’était Coleridge:

In Xanadu did Kubla Khan
A stately pleasure-dome decree:
Where Alph, the sacred river, ran
Through caverns measureless to man
   Down to a sunless sea.
So twice five miles of fertile ground
With walls and towers were girdled round;
And there were gardens bright with sinuous rills,
Where blossomed many an incense-bearing tree;
And here were forests ancient as the hills,
Enfolding sunny spots of greenery.etc…