Le printemps sur la Tamise

par delprat

 Capture d’écran 2016-05-14 à 10.04.25Capture d’écran 2016-05-14 à 10.32.39

Vu que R. veut acheter la Durance et que j’ai proposé à JL et M de se joindre à nous, j’ai fait la maligne hier soir en voulant acheter la Tamise ( je n’en ai pas le moindre souvenir ) . le piège était que, puisque j’ai la flemme de manger dans des verrines, je ne mange pas, je parle, je parle, je raconte des conneries qui me donnent soif et on a compris la suite.

Je suis plongée dans un bouquin d’entretiens avec G&G. C’est super. Le RV hier avec Bustamante était agréable. Mais je ne sais pas si je vais passer ce concours. On verra. Si les jeux sont déjà faits, pas question d’être figurante. Hum.

Vu l’expo Hubert Robert. Très importante. Surprenantes les assiettes qu’il a peintes pendant sa captivité. J’aime beaucoup les grands tableaux. On a l’impression cependant de ne voir qu’un tableau!. Tivoli, les cascades m’ont donné envie d’être télé portée à la Villa Hadriana. J’adore cet endroit l’hiver . Oh j’aimerais y être.

Oui les assiettes. Hexagonales pour certaines avec un paysage circonscrit dans un cercle. Le tour est maronnasse dégoutant, ce qui est assez drôle et moche.Peinturluré de façon épaisse. J’adore son contemporain, Volaire et ses volcans superbes.

Visiblement les Beaux-arts sont occupés. Enfin le Palais des Etudes je suppose. Je n’aimerais pas être directeur !! Je ris en lisant la déclaration des étudiants qui veulent faire des affiches comme en 68. Va falloir s’accrocher car elles étaient magnifiques.

Sans transition, je découvre le travail de Wataru Tomigana. Ah, c’est plus rafraîchissant qu’un expo!!

Hier vernissage à Galliera. Il est vrai qu’un vêtement dont on connait ou imagine l’occupant est une chose fantastique. Les habits des paysans, jardiniers et autres métiers du peuple sont magnifiques de simplicité, sombres, bleus ou noirs, à côte des vêtement brodés, plissés, plumés, éclatants. Les reprises sur les robes, les pièces sur les pantalons bleus m’ont toujours fait un effet d’émerveillement.

Le manchon en plumes de paon et lotophores ( jamais entendu parler de cette bête ) . Je suis bien certaine du mot et ne trouve rien à ce propos. Ah c’est lophophore.:

Grand manchon cylindrique en plumes de lophophore et de paon. Porté par la princesse Mathilde. Plumes de lophophore et de paon, bordure des ouvertures en fourrure d'hermine blanche, doublure en laine de mouton ou de chêvre blanche, à poils longs. 1860-1870. Second Empire. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.

Plumes de lophophore et de paon, fourrure d’hermine aux ouvertures, doublure en laine de mouton ou de chèvre blanche. 

« Grand manchon cylindrique en plumes de lophophore et de paon. Porté par la princesse Mathilde. Plumes de lophophore et de paon, bordure des ouvertures en fourrure d’hermine blanche, doublure en laine de mouton ou de chêvre blanche, à poils longs. 1860-1870. »

A suivre…