Marionnettes et REICH NOTES

par delprat

 

IMG_6535

Anthony LIÉBAULT
(Cie Les Désaxés Théâtre) [FR]
Le théâtre de marionnettes au service de l’idéologie nationale-socialiste. Theatre in the service of national-socialist ideology: from Thingspiel to Puppet Theatre.

L’Etat hitlérien, afin d’asseoir et d’ancrer en profondeur la Weltanschauung [conception du monde] nazie au sein du peuple allemand, a soumis la culture à un traitement fonctionnel au service de la propagande. Durant les premières années du régime (1933-1937), afin de former une communauté du peuple consciente du rôle historique du national-socialisme, le Thingspiel, théâtre de propagande de masse en plein air, est créé. Ce « nouveau » genre théâtral, de style héroïque, pouvant mêler l’oratorio, la pantomime, le défilé, la musique et la danse, ne parvient cependant pas à galvaniser les foules. Lourd de ses échecs, il trouve une fin prématurée par l’entremise de Goebbels en 1937. A partir de cette même année, les circonstances et les visées expansionnistes de l’Allemagne nazie conduisent à une volonté plus offensive dans le domaine théâtral en matière de propagande. Le théâtre de marionnettes, facilement transportable (notamment sur le front), peu coûteux, d’une efficacité redoutable, devient vite un instrument privilégié. Des têtes de marionnettes sont produites en série et un répertoire est constitué, édité et distribué par l’Institut du Reich pour le Théâtre de Marionnettes nouvellement fondé. Dans ce contexte, la figure de Kasper est abondamment exploitée et devient l’incarnation des dogmes nationaux- socialistes. Le théâtre de marionnettes, longtemps considéré comme un art « non suspect » ou toujours du « bon côté » de la subversion montre ici un tout autre visage.

Je cherche et ne trouve rien. Je ne parle pas allemand Rien.