Tædium cellæ / L’horreur de la cellule

par delprat

Capture d’écran 2016-07-31 à 13.39.40

L’autre Chartreuse. Celle de Montrieux. Moins spectaculaire, plus encaissée que la Verne mais bien cachée aussi. Il y a des troupeaux de chèvres et des chiens. On ne croise qu’eux. C’est comme une ville miniature que l’on devine. On ne voit pas grand chose derrière les murs. L’église au centre…Je lis que les moines jeunent de Septembre à Paques ( un repas par jour, pas de viande ) , se promènent autour de la chartreuse le Lundi après midi. Pas de télé, pas d’internet. Visites une fois par an. Ca me fascine cette vie d’ermite

Les moines ayant adopté un mode de vie contemplative et érémitique, vivent chacun dans un petit oratoire. Ils consacrent leur temps aux offices, messes et vêpres, partagés entre le silence, la méditation, la lecture spirituelle, l’étude, un peu de travail manuel. Le jeûne commence en septembre et finit à Pâques. Ces moines ne mangent qu’un seul repas par jour et pas de viande. Leur costume est une robe blanche surmontée de la cuculle (une espèce de scapulaire descendant jusqu’aux genoux). La cellule du chartreux est très exigue. Chaque cellule consiste en un pavillon à étage entouré d’un jardinet, où le Moine peut travailler. Le rez de chaussée de la Cellule sert d’atelier, l’étage, divisé en deux pièces offre un « Ave Maria » (ainsi  nommée la première pièce, ornée d’une statue de la Vierge, devant laquelle le Moine s’agenouille  et un «cubiculum» ou chambre : c’est ici que le Chartreux fait oraison, récite une grande partie de l’Office, prend ses repas, étudie … et dort.
 Le Monastère a une relative indépendance vis-à-vis du monde extérieur. Les Frères exécutent les tâches dans des ateliers équipés de façon tout à fait moderne : forge, maçonnerie, menuiserie, électricité, pour le quotidien : cuisine, buanderie, couture, boulangerie…ou encore, dans le secteur agricole : potager, vigne, verger. Dans une existence aussi remplie, il est aménagé des temps de détente.  Chaque jour comporte quelques moments libres. Le Dimanche, les Pères se réunissent en récréation au début de l’après-midi. Le lundi après-midi, ils sortent pour une longue promenade qui les conduit vers la forêt et les collines voisines.

Capture d’écran 2016-07-31 à 10.28.50

Repas à Sainte-Anasthasie et un dernier verre au bal de Gonfaron.