MAUVAISE PASSE

par delprat

voeux-2017

Je ne sais plus ce qu’est cette image que j’ai photographiée dans une revue. R. achetait tout le Mercredi. C’était un de ses grands plaisirs le tas de journaux qui sortaient ce jour-là. Moi je découpais derrière. Parfois il râlait »—Mais!!!! J’ai pas la suite de l’article… » et on riait comme toujours..; je lui avais massacré sa lecture et on se bidonnait.

C’est moins solide en ce moment. Me réveille car je crie. Une silhouette sombre sort du  lit. J’avais peur déjà car j’avais entendu marcher dans la maison au milieu des bois. Je me réveille en sursaut après les gémissements qui sortent difficilement de ma bouche -des appels au secours -et ce cri-couperet… Bon. Rallumer. Lire. Télé/ Fin des programmes. Je tombe sur un film de Rivette «  Le coup du berger « avec Brialy tout jeune.Le dénouement ce cette sorte de nouvelle est drôle. Encore une histoire de manteau comme on en croise dans la littérature. Me rendors enfin. Je n’aime pas du tout ces réveils avec un parpaing sur la poitrine.

C’est à dire que maintenant ça commence à devenir long cette absence. Avançons. Je rêve de l’Escalet avec ma mono palme et d’un kayak le long de la côte. Du soleil et d’un livre sans penser à la peinture ou autre chose.

Se lever. Brossage des dents. Lunettes. Allumer cuisine. Allumer Radio. Faire chauffer l’eau. Sortir la tasse. Mettre le sucre. Mettre le Nescafé. Eteindre France-Culture. Aller à l’ordi. Mails… Fb… Libé…

Je vais faire ça toute ma vie? Dans cet ordre? Comme ça?

Hier les UC avec heureusement Jonathan. C’est en général mou du genou, peu risqué, ou scolaire. Des exceptions bien sûr.

Le soir je tournicote tristement et ne résiste pas à un coup d’oeil de l’émission A vos pinceaux. C’est gênant tellement c’est bête. Oui , je suis gênée pour eux. Et le Bousteau, c’est lui le plus coupable dans l’affaire, qui aligne les platitudes, les poncifs et les conneries. C’est pathétique.

Journée à préparer Picasso. Mauvaise nuit donc jour morne. RV à la galerie avec B et C pour les premiers devis ( au secours !!!!). C’est gai. J’aime bien. Verre avec B. Puis je rentre? Je pleure et me fais des pâtes. Tel avec A., avec T. et SMS divers.

Twombly ça m’emmerde. C’est dit. J’entends sur FC , C se débattre pour en parler. Je lui envoie un SMS en disant moi j’aurais dit ça me saoule et écoutons Dalida. C’est vrai c’est chiant Twombly. C’est distingué. Ca m’emmerde. C’est cheucheutte. Puis ça a vieilli copieusement. (Pardon dit elle en se cachant derrière un canapé en cuir qu’elle ne possédait pas.)

Bon. Je pleure je pleure. Quand il n’y en aura plus… Mais cette figure simiesque qui sortait du lit, brun et transparent qui m’a arraché ce cri. Putain. C’est une hallucination? Coup de fil de JCL ce matin et hier je parle avec B. de Lorgues. on rit. Il est mélancolique aussi. On se plaint . On dit que quand même pas d’attentats depuis un moment on s’emmerde. On dit des horreurs et c’est bon. J’écris une lettre à S. et n’ai même pas envie de l’envoyer.

Les lunettes que j’ai commandées sur internet son moches.

Caillois. Je ne retiens rien de ce que je lis. C’est la misère. C’est pénible.

Publicités