Le grand Livide

par delprat

Je lorgnais le livre de mon voisin de métro et j’ai vu écrit «  The great Livide ». Ce qui m’a beaucoup plu. Peut être ai-je mal lu d’ailleurs Le livre était annoté et assez crado je dois dire. J’ai eu aussi comme info » Sweat your prayers »/ Bon. Je viens de regarder et c’est un machin de pratique spirituelle. C’est nul. Enfin je n’en sais rien mais on passe.

J’avais été catastrophée par A. avant hier qui ne pouvait plus parler. Alors que j’achète du sucre en poudre mon téléphone sonne et c’est elle. Et elle parle comme vous et moi. Je n’en revenais pas. C’est dingue. Je n’ai pas vu à quoi ça ressemble mais ce doit être une languette que l’on se met dans le gosier et qui doit je ne sais pas quoi. Ca marche super bien. Au téléphone pas de problème. Ouf. J’ai été contente toute la journée. Tennis ce matin. J’ai super mal au pied droit et pour démarrer c’est douloureux. Pénible ce matin car un père «  entraînait «  sa fillette. N’arrêtait pas de l’engueuler, de parler/ fait ci, plie, démarre /. Un enfer. La gosse était toute fine et puissante. Qu’ils sont cons ces parents qui se mêlent de tout et placent leur rêve sur ces pauvres enfants. J’avais envie de lui dire de la fermer à cet abruti.

Petite sieste et RV au Flore à 17h pour le boulot. On va en haut, ce n’est pas terrible en haut mais il y a vraiment trop de bruit en bas. On parle pendant 2 h en buvant nos citrons pressés. . J’aime bien la personne. On parle et je me sens à l’aise.

Le texte de P. me plait, celui de CS aussi. Et là je vais regarder ce qu’a transcrit VDC. J’ai fini à regret mon pollar. Passée prendre ma commande de livre chez Julien, croisé Peduzzi et Patrick Bruel ( pas au même endroit ). J. m’a fait visiter les tiroirs de la librairie qui n’ont pas bougé depuis que cette même librairie était la papeterie du Lycée: Taille- crayons, plumes, décalcomanies, papillons Sainte Catherine dorés et Nouvel an, gommes, étiquettes et… Tirages photographiques pornos des années 60. Des garçons et filles s’ébattent dans un décor bourgeois avec rideaux imprimés et vases de feurs. les participants ont de petits loups noirs. C’est ridicule et drôle. Les lycéens d’alors seraient bien surpris.

Papoté ce soir avec A. et sa nouvelle voix.

Ce soir claquée. Livre ( Sade et Goya , je ne sais plus le titre de Stoichita )

 

 

Publicités